Poésie Insoumise

Chères visiteuses, chers visiteurs,

Nous vous l’annoncions hier, nous accueillons une nouvelle exposition temporaire ! Celle-ci prendra place sur notre mezzanine, et remplacera celle en place actuellement, dédiée au Carnaval d’Hélécine.

=> De quoi s’agit-il ?
Il s’agit de l’exposition « Poésie insoumise », créée et prêtée par « Les territoires de la Mémoire« .  Voici ce que nous en dit cette institution:

Que peut la poésie en et pour la démocratie ?
S’inscrire dans une vigilance à la dynamique démocratique, c’est d’abord, selon nous, une attention à la capacité de se questionner, un éveil au doute, une vigilance au prêt-à-penser. C’est un effort permanent de la pensée critique et du libre examen, parallèlement à une place pour les émotions, pour les sens, pour ce qui relève du vécu.
Et c’est accessible à toutes et tous : nous sommes tous légitimes pour faire de la poésie. Elle n’est réservée à personne. Cette exposition propose un regard sur la poésie, le poème, le poétique dans leur caractère insoumis, en tant que possibles outils de lutte, de refus, de pas de côté, de proposition alternative.
Dans la lignée de notre travail contre toutes les formes de déshumanisation, le projet Bibliothèque insoumise souhaite évoquer ce qui peut, à l’inverse, favoriser un supplément d’humanité c’est-à-dire notre rapport à l’autre, à nous-mêmes et ce qui nous est nécessaire pour vivre ensemble.
Des poètes ont lutté et luttent encore contre les dictatures, les injustices, celles de régimes politiques autoritaires, répressifs et démocratiques. Cette lutte est aussi menée contre les autres dictatures, celles qu’on ne perçoit pas nécessairement parce qu’elles font  partie des ingrédients du bain culturel dans lequel nous évoluons : la dictature de l’argent, du temps, du chiffrable, de la consommation, de la rentabilité, du langage essoré, de la bonne morale (qu’elle soit religieuse ou pas), du convenu, de la pensée binaire.
La poésie est partout, tout le temps, de toutes parts et comme pour la démocratie, elle est perpétuellement en mouvement. L’une et l’autre sont animées au quotidien par chacun d’entre nous.

Exposition conseillée à partir de 12 ans.

=> Pourquoi ce thème ?
En tant que « Musée de la pédagogie », nous vous présentons les tendances pédagogiques des 19e et 20e siècles, ainsi que la manière dont Armand Pellegrin dispensait ses leçons. Grâce à nos expositions temporaires, nous voulons entreprendre une démarche qu’il affectionnait : amener le questionnement, le positionnement dans la société. Nous espérons donc, avec cette exposition, ressembler un peu à Armand 🙂

=> En pratique :
L’exposition sera accessible du lundi 22 juin au vendredi 28 août.
Aucun paiement supplémentaire ne vous sera demandé pour voir cette exposition.
Située au premier étage, elle est malheureusement inaccessible aux personnes en fauteuils roulants.
Cette exposition s’accompagne d’une phase de récolte « d’objets de poésie »

Maquettes (par M. Théo MONTEN) – Salle communale

Hélécine possède un riche patrimoine historique et architectural : châteaux, églises et chapelles rythment les paysages. A ce sujet, des maquettes des édifices liturgiques de notre entité sont exposées actuellement au musée. Elles ont été conçues par Mr. Théo MONTEN, habitant du village.

Les visites se font uniquement sur rendez-vous en raison des mesures sanitaires.

Venez les découvrir du 1 mars 2020 jusqu’au 30 juillet 2020